Ganapatipulee (Maharashtra)

Ganapatipulee est un lieu de pélerinage pour les bramhanes, à environ 150 km de Bombay. Ils viennent en famille vénérer Ganesh, le dieu à tête d'éléphant, très populaire dans cet état du Maharashtra. Nous avons fait un long voyage en bus pour arriver jusqu'ici, mais cela en valait la peine...

Gateway of India (Mumbay)

La porte de l'Inde est un des symboles les plus illustres de Bombay.
Construite en l'honneur du couple royal anglais qui venait saluer ses sujets du sous-continent au moins une fois par règne, le monument n'offre cependant pas beaucoup d’intérêt.
En revanche, les deux Taj Mahal hotels, juste derrière, sont beaucoup plus intéressants, non pas pour les touristes de luxe qui s'y prélassent, mais pour l'ensemble des petits métiers qu'ils attirent dans le coin, auquel ils donnent un petit air interlope ; boutiques pour touristes à prix variables, guides bonimenteurs et rabatteurs, chauffeurs de taxis et de rickshaws-rois-de-l'entourloupe, dealers, prostitués hommes, femmes ou enfants, flics véreux, c'est l'endroit idéal pour le visiteur en mal de frissons.
Attention à vos valeurs...

Victoria Station (Bombay Central)

Victoria Station, la gare centrale, est un concentré d'architecture anglaise, voire gothique. Avec les autobus à l'impériale qui dominent la foule, on pourrait se croire, la tête en l'air, en plein coeur de Londres (hormis quelques palmiers !...)...Baissez les yeux et voici l'Inde dans tout ce qu'elle a de disproportionné : la gare accueille plus de quatre millions de voyageurs par jour !
Avouons-le, nous venons ici régulièrement pour déguster un délicieux Maharadja Mac, qui nous réconcilie à chaque fois avec certaines valeurs occidentales (que celui qui n'a mangé que du dhal ou des samosas pendant plusieurs mois nous jette la première pierre...)...

Breach Candy (Bombay)

A propos de Mumbaï, la ville tentaculaire (pas facile d'éviter les clichés!), il faut lire absolument Rohinton Mistry (L'Equilibre du Monde) qui est le romancier indien le plus capable de traduire l'ambiance très particulière de la mégapole (sans oublier peut-être Naipaul, qui n'est pas un romancier...).
Mahalaxmi temple est à deux pas de la maison, au bord de l'océan, dans ce quartier luxueux de Breach Candy, qui abrite le célèbre Wellington Club.
En face, au bout d'une longue digue ou s'installent selon une hiéarchie très rigoureuse les mendiants de confession musulmane, se trouve le mausolée d'Haji Ali. C'est un lieu de pèlerinage très fréquenté, construit à l'endroit exact ou le saint s'est noyé.
A marée basse, sur la digue longue de plusieurs dizaine de mètres, toute la misère du monde... Des enfants jouent et travaillent dans les immondices... On y voit des malformations que l'on imaginait impossible, des hommes ou des femmes-troncs, d'autres couverts d'énormes pustules, des configurations corporelles abominables...
Indicible...